Autonomie

AUTONOMIE ATTEINTE

La turbine parvient pour la première fois à atteindre l’autonomie…

08-2017

Après démontage, la turbine ne montre aucune anomalie.

Bien que cette étape soit importante, elle est insuffisante. Je dois maintenant fiabiliser ma turbine pour espérer poursuivre mes essais. L’aspect fonctionnel et la sécurité font partie de mes priorités, la performance n’étant pas à l’ordre du jour pour l’instant. Par contre, je vais devoir me décider sur certains choix… quelle électronique et quelle régulation mettre en place ?

J’ai entrepris d’améliorer le circuit de lubrification et la connectique de raccordement de la sonde à effet Hall. Je contrôle le réacteur par l’intermédiaire d’une radio commande rc et au moyen d’une carte de développement Welleman K8055 connectée à un PC. Les informations recueillies  sont une mesure de tachymétrie, d’une force (poussée) et bientôt de température. Les commandes sont manuelles. Il n’y a pas de régulation pour le moment…

Un moyen simple pour savoir si une turbine va parvenir à l’autonomie est de contrôler le couple moteur. Il se manifeste par une rotation du réacteur en opposition avec celle du rotor. Il convient, bien sûr, de s’assurer que le réacteur ne puisse pas quitter les brides de fixation sous l’effet de la poussée résiduelle…